Ce blog aborde les sujets des nouvelles technologies, la manière dont elles transforment le quotidien des DSI et informaticiens, et leur impact sociétal.

Cisco va investir 100 millions de dollars dans des start-up françaises

Le premier Ministre Manuel Valls a annoncé en Février la signature d’un partenariat avec Cisco, l’entreprise américaine de solutions réseaux télécoms. Son Pdg John Chambers a annoncé qu’il allait s’engager modestement dans un premier temps, pour ensuite accroitre ses investissements. Il commence par investir 100 millions de dollars dans les start ups de la French Tech afin de soutenir l’innovation numérique.

Le partenariat a également pour objectifs de développer de meilleures infrastructures, améliorer la cyber sécurité, former 200 000 personnes en trois ans, e financer la recherche académique. L’accord prévoit aussi des projets de collaboration sur les sujets des réseaux et villes intelligentes. Il a d’ailleurs été annoncé qu’un projet pilote « smart city » sera mis en œuvre dans une ville française.
Lire la suite

La sécurité est-elle un obstacle à l’adoption du cloud ?

L’adoption du cloud permet aux entreprises de devenir plus agiles. Mais, pour des raisons de sécurité, certaines d’entre elles ne souhaitent pas encore se tourner vers cette solution. En effet, selon l’étude du Cloud Industry Forum, 61% des décideurs voient dans la sécurité le frein numéro un à l’adoption des services cloud, et la majorité d’entre eux est inquiète face à la problématique de la protection des données personnelles.
Ces risques exposent par exemple les entreprises à des atteintes à l’e-réputation, des usurpations d’identité, des moyens de paiement, ou encore le piratage informatique des données.
Lire la suite

Les opérateurs télécoms sont-ils légitimes sur le marché du cloud ?

Bien que les offres d’hébergement sous toutes leurs formes (SaaS, IaaS, PaaS) soient bien développées en Europe, ce sont malgré tout encore les entreprises américaines qui détiennent une grande partie du marché du cloud: Amazon, Microsoft, Google, Apple, IBM, Oracle et Salesforce.
En France, les principaux acteurs sont représentés par Orange Business Services, SFR Business Team, des SSII, des fournisseurs de services en mode SaaS tels que Dassault Systèmes, Oodrive ou encore des fournisseurs d’hébergement comme Gandi, Ikoula, OVH, PHPNET, Sigma Services.

Et pourtant, la France est le marché le plus dynamique du cloud en Europe. Dans son baromètre 2014 du cloud computing, le cabinet Markess International note que le marché français du cloud, tous segments confondus, devrait bondir de 2,2 milliards d’euros en 2012 à 4,1 milliards d’euros en 2015. Pour Pierre-José Billotte, président d’Eurocloud France, la France est désormais le marché le plus dynamique en Europe. Il y a donc de la place pour de nouveaux entrants français et européens, qui peuvent notamment concurrencer les américains soumis à la loi du « Patriot Act ».
Lire la suite

Piratage géant : 1 milliard de dollars dérobés…

L’éditeur russe d’antivirus Kaspersky a découvert une vague de cyberattaques d’un genre nouveau qui vise depuis 2013 des banques du monde entier, causant des pertes estimées à près d’un milliard de dollar. L’éditeur a travaillé en collaboration avec Interpol, Europol et le National Hi-Tech Crime Unit (NHTCU) pour détecter la fraude.
L’opération criminelle a concerné une centaine de banques dans 30 pays, dont au moins la moitié a subit des pertes financières. Cette fois, ce sont des banques qui étaient visées et non des utilisateurs finaux.
Kaspersky a commencé ses recherches lorsqu’il a découvert une vidéo qui montrait des individus retirant de l’argent à un distributeur automatique sans toucher l’appareil. Ses recherches l’ont conduit à identifier que les hackers utilisent un nouveau programme, baptisé Carbanak.
Lire la suite

L’informatique de demain en quelques chiffres

En 2015, internet sera accessible par 50 personnes sur 100. L’industrie du logiciel sera la partie la plus active, notamment dû à la percée fulgurante d’internet : selon Forrester, les dépenses de développement d’applications vont augmenter de 10%. Les nouveaux utilisateurs de l’internet mobile seront pour moitié en Inde et en Chine. Aux Etats Unis, où l’activité technologique est la plus forte du monde, les dépenses informatiques des entreprises vont augmenter de 7%, et vont surtout concerner la mobilité, le cloud, et le big data.
Selon Gartner, avec la prolifération de mobiles, le système d’exploitation de Google, Android, va surpasser tous les autres concurrents combinés du marché. Lire la suite

La fin de la vie privée ?!

Le chercheur en « humanités digitales » Antonio Casilli, auteur de Against the Hypothesis of the End of Privacy avec Paola Tubaro et Yasaman Sarabi, défend l’idée que la vie privée n’est pas morte. Son périmètre est simplement en plein remodelage, entre « entrepreneurs de morale » (Facebook, Google), et internautes, appelés à devenir eux-mêmes leurs propres « petits entrepreneurs en capital social ».
Le rapport Colin/Collin sur la fiscalité numérique a mis en lumière la question de la donnée personnelle, celle que l’on donne gratuitement en remplissant formulaires ou pages Facebook et dont les géants du web font leur miel. Dans quelles mesures faut-il les protéger au nom de la vie privée ?
Lire la suite

Le volet internet de la loi antiterroriste et l’avis du Conseil National du Numérique

Le débat sur le contrôle de l’internet et des réseaux sociaux est relancé : lutte antiterroriste sur le web, messages de haine, propagandes, piratage de comptes etc. Alors que les décrets de la loi antiterroriste ne sont pas tous publiés, le gouvernement devra annoncer dans les prochains jours des mesures spécifiques, certains élus vont même jusqu’à réclamer un Patriot Act à la française.

L’une des dispositions de la loi antiterroriste votée au mois de Novembre était la pénalisation d’apologies du terrorisme, elle a été sortie de la loi sur la liberté de la presse votée en 1881 pour la faire entrer dans le code pénal : 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende pour qui fait l’apologie du terrorisme dans la vie publique, et cette disposition pénalise encore plus ceux qui le font sur internet car on monte à 7 ans d’emprisonnement et 100 000 euros d’amende. Au moment du débat de cette loi par les parlementaires il y avait eu des crispations car on se demandait s’il y avait de l’antisémitisme, xénophobie, ou racisme spécifique à internet.
Lire la suite

Comment échapper à la surveillance de la NSA ?

Le Monde a créé un jeu pour évaluer comment ne pas tomber aux mains de la NSA :

« Vous venez d’intégrer Liberatix, une association de lutte contre la surveillance d’Internet, basée à Paris. Pour vous permettre de faire vos preuves, vos collègues vous confient une mission de choix : organiser une grande manifestation internationale devant le siège de la NSA, à Fort Meade, dans le Maryland. Mais pour ce faire, il vous sera difficile d’éviter d’utiliser Internet, et de risquer d’être démasquée. »

Lire la suite

Les PME Françaises incapables de révolutionner le marché international ?

Ce n’est pas ce que l’on verra au prochain CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas du 6 au 9 Janvier prochain. Le CES c’est le rendez-vous incontournable pour tous les acteurs de l’électronique grand public, qui a vu émerger toutes les innovations de rupture du secteur depuis près de 50 ans et fixe chaque année les tendances technologiques à venir. Il rassemble plus de 3500 exposants et 150 000 participants de plus de 140 pays.  La French Tech va y affirmer sa présence, et sera le pays de l’Union Européenne le plus représenté, avec 120 entreprises participantes contre 39 en Allemagne et 33 au Royaume Uni. Dans L’Eureka Park dédié aux start-ups, la France arrive 2eme derrière les Etats Unis avec 25% de start-ups françaises. En amont du salon, 5 entreprises de la French Tech ont reçu un « Innovation Award » pour leur produits : Giroptic et sa 360cam, Citizen Sciences et son D shirt, Withings et sa montre Activité et son Withings Home, mais aussi Lima et son « après ordinateur », Voxtok et sa box audio.
Lire la suite

Les smartwatches, des gadgets?

Pour les experts, c’est le Next Big Thing, mais sont-elles vraiment utiles ? Apple, Samsung, Motorola, LG, Sony, Pebble et les autres ont développé leur smartwatches, en partie parce que l’écran d’une montre semble bien adaptée pour être utilisée pour de l’affichage et aussi parce que l’industrie du smartphone atteint un niveau de saturation et a besoin d’un nouveau marché à explorer. Le marché des montres fonctionne bien, la Suisse en a exporté 28 millions en 2013, générant 23 milliards de revenus. Les fabricants de biens électroniques veulent surfer sur ce marché et veulent ajouter au fait de pouvoir lire l’heure des fonctionnalités de réception de messages, d’emails, de navigation, de musique etc. Les marques de montres comme Timex, Fossil, Swatch, réalisent qu’elles sont concurrencées et envisagent de lancer leur propre smartwatches.
Lire la suite

1 5 6 7 8 9 12  Scroll to top