Ce blog aborde les sujets des nouvelles technologies, la manière dont elles transforment le quotidien des DSI et informaticiens, et leur impact sociétal.

Le marché des données, un Big Business ?

3444_les-grosses-donnees-de-la-grosse-pommeÀ bien des égards, le terme « Big data » pourrait être le plus grand euphémisme dans l’histoire des entreprises. La quantité d’informations désignée par ce terme est stupéfiante. IBM estime que les êtres humains produisent aujourd’hui plus de 2,5 trillions d’octets de données quotidiennement, et que 90 % des données mondiales ont été générées au cours des deux dernières années. Les archives de la Bibliothèque du Congrès représentent actuellement 285 téraoctets de données et s’accroissent au rythme de cinq téraoctets par mois (soit environ 60 téraoctets par an).

C’est donc un véritable marché, qui a émergé autour de l’exploitation de la masse de données informatiques disponibles. Il est estimé à 28 milliards de dollars (22 milliards d’euros) par le cabinet Gartner pour 2012, et 36 milliards pour 2013.

Lire la suite

Big data : les nouveaux métiers qui demandent de nouvelles compétences

data-analystAvec le succès du Big Data, nous assistons à l’arrivée de nouveaux spécialistes de la donnée : Data scientist, Data analyst, Data miner, Chief data officer …  les nouvelles fonctions fleurissent ! Mais pour que le Big Data soit utile à l’entreprise il faut avant tout identifier les cas d’utilisations pertinents pour son marché. Ce qui implique des équipes pluridisciplinaires qui comprennent, entre autres : le DSI, les analystes de données, sociologues et spécialistes du marketing. Ces différentes compétences devront apprendre à communiquer, à trouver un langage commun.

D’après IBM, le métier de Data Scientist « est une évolution des rôles de Business Analyst ou de Data Analyst » et ce rôle peut être tenu par une personne ayant reçu une formation solide en informatique, statistiques, Analytics ou mathématiques. Le Data Analyst s’occupe surtout des données d’une seule source tandis que le Data Scientist se charge de l’exploration et l’examen d’innombrables données de sources différentes.

Lire la suite

Big Data, la valeur n’est pas dans les données

googledatacenterpatchworkGuru3L’intérêt pour le Big Data ne cesse de croître (cf. courbe google trends), et sa valeur ajoutée n’est pas que dans les volumes de données qu’elle permet de collecter, stocker et gérer. C’est aussi la richesse des formats et son traitement en temps réel. Mais surtout, la question essentielle c’est : que peut-on tirer de ces données ?

Les Big Data n’ont de valeur que dans leur traitement. Elles ont un impact commercial limité tant qu’on ne déverrouille pas la valeur de ces données avec des techniques innovantes d’analyse. Ces techniques s’insèrent dans un écosystème complet dans lequel on trouve la collecte d’informations provenant de nombreuses sources, la préparation de cette information pour l’utilisation, le traitement des informations pour en tirer des idées, puis la communication de ces idées à toute l’entreprise.

Lire la suite

Mobilité: risque de baisse de la productivité ?

smartphone-vs-productivity-experiment-l-een7nuLes outils mobiles, nous l’avons vu précédemment (Le BYoD, concept marketing ou opportunité de performanceLe collaboratif : nouvelle méthode de travail pour augmenter la réactivité et la rentabilité de l’entreprise), sont autant d’opportunités de performance, d’innovation et d’agilité.

Mais, cet accès mobile à toute information, à toute heure et de partout peut aussi présenter des risques de perte de productivité… on parle bien ici de surfer sur le web 2.0.

Lire la suite

L’infobésité : big business ou big piège ?

infoverload-thumb-450x409-47216Aujourd’hui la masse d’informations disponibles est si importante que si on la répartissait entre tous les humains, chacun en recevrait trois cent vingt fois la collection de la bibliothèque d’Alexandrie. C’est-à-dire mille deux cent exaoctets en tout (milliards de milliards d’octets). Ce gisement de données numériques vient de la capacité de mettre en données des aspects du monde et de la vie humaine qui n’avaient encore jamais été quantifiés.
La notion d’infobésité, c’est-à-dire la surcharge informationnelle, n’est pas nouvelle, elle a fait son apparition dès le début des années 1960 comme l’une des sources de dysfonctionnement des organisations, mais les notions qu’elle recouvre ont évolué…

Lire la suite

Le Big data : va-t-il détrôner la Business Intelligence ?

big-dataLa BI traditionnelle est-elle morte et remplacée par le Big BI ?

Les entreprises attendent de la BI – la méthode qui permet de collecter, consolider, modéliser et restituer les données d’une entreprise pour offrir une aide à la décision  – qu’elle s’adapte aux innovations qu’offre le Big Data.
Aujourd’hui les entreprises produisent de plus en plus de données, provenant par exemple des avis clients, commentaires produits, remarques sur les réseaux sociaux, géolocalisation, études comportementales ou analyse des logs. Ces données sont immédiates et traitée à l’instant T. Elles ont toutes une potentielle valeur économique.

Lire la suite

L’entreprise mobile les nouveaux risques : bouleversement de l’espace/temps de travail ?

24177_le-byod-bring-your-own-device-l-utilisation-par-le-salarie-de-son-materiel-informatique-personnel-smartphone-pc-portable-tablette-dans-un-cadre-professionnelLa tendance du « travailler n’importe où, n’importe quand ne fait que commencer » analyse Forrester dans sa dernière étude 2013 Mobile Workforce Adoption Trends. Sur les 10.000 salariés IT interrogés dans le monde, 29 % d’entre eux disposent de plus de trois terminaux mobiles connectés, travaillent depuis différents lieux et utilisent plusieurs applications. Et selon une étude d’Ovum 70 % des  salariés utilisent leur smartphone personnel pour accéder aux données de l’entreprise.

Développé, entre autres, via l’essor du cloud computing, le BYOD (Bring Your Own Device ou comment se servir de son propre terminal pour un usage professionnel) devient un phénomène grandissant en entreprise.

Ce phénomène semble montrer que l’entreprise n’est plus l’unique précurseur dans la mise en place des TIC innovantes, mais que l’utilisateur l’est aussi ! D’ailleurs tous convergent vers le fait qu’ils apportent un confort de travail et une agilité inégalés.
Lire la suite

Big Data: Est-ce que c’est de « la connerie » comme le pense le Directeur technologique de la campagne 2012 de Barack Obama, Harper Reed ?

Word Cloud "Big Data"« Le problème avec le Big Data c’est le ‘Big’, qui est une connerie. Cet aspect est déjà résolu » estime Harper Reed, « Nous avons traité le big et devrions nous préoccuper de la donnée. Alors pourquoi ne pas seulement dire data ». Ce n’est pas contre les aspects technologiques qu’Harper Reed est remonté, mais contre les vendeurs de solutions et leur discours marketing, qui selon lui négligent la question centrale de l’exploitation des données comme moyen de répondre à de grandes questions. Lire la suite

L’entreprise mobile, les nouveaux usages : les mobiles ou la mobilité ?

000000024161Selon le cabinet Deloitte, 80 % des entreprises européennes placent la mobilité dans le Top 10 de leurs priorités stratégiques.  (l’étude ici)
Il ne suffit pas de doter ses collaborateurs de mobiles et de tablettes, de créer des applis pour ses clients, de rendre ses produits et services connectés (via le paiement sans contact par exemple) pour avoir une stratégie de mobilité…

Lire la suite

1 10 11 12 13  Scroll to top