Ce blog aborde les sujets des nouvelles technologies, la manière dont elles transforment le quotidien des DSI et informaticiens, et leur impact sociétal.

La nouvelle loi française de surveillance passe inaperçue

surveiller-300x300Le scandale américain de la NSA a fait les gros titres de toute la presse internationale depuis sa révélation en Juillet dernier. Par contre, une grande partie du lancement de nouveau programme de surveillance français lui n’a pas eu beaucoup d’échos. Quelques jours après le scandale de la NSA le Monde révèle que la France a un programme similaire qui balaye régulièrement presque toutes les transmissions de données, c’est-à-dire conversations téléphoniques, emails et activités sur les réseaux sociaux. Selon un rapport divulgué par Edward Snowden et relayé par le Guardian, la France, Allemagne, Espagne, Suède ont la possibilité de puiser dans les câbles de fibre optique, ce qui signifie qu’il est relativement facile d’espionner les activités téléphoniques et sur internet. Ce rapport montre aussi que les services de renseignement français ont donné une quantité importante de données à leurs homologues aux Etats Unis et Angleterre.

Lire la suite

Les prochains ordinateurs seront dans le cloud

00B4000004765154-photo-2000px-cloud-computing-icon-svgOn en rêve depuis des années : le PC virtuel. Pourquoi continuer de se trimballer avec un ordinateur qui doit avoir Windows, risquer de se faire voler ses données cruciales, alors qu’à la place on pourrait accéder à ces données depuis n’importe où et avec n’importe quel appareil ?

Jusqu’à encore récemment l’idée était à peine considérée, aujourd’hui elle l’est. Le groupe d’étude 451 estime que d’ici à 2015, le marché des bureaux virtuels sera de 5,6 milliards de dollars. Pour IDC, la part de ces bureaux hébergés dans le cloud sera de 600 million de dollars d’ici à 2016, avec une croissance 84% par an.

Lire la suite

L’internet des objets a besoin de standards

130502212037-internet-of-things-graphic-story-topL’internet des objets, le X internet, le tout internet … de nombreux termes pour annoncer l’avènement d’une nouvelle génération internet dominée par les objets connectés et les échanges de données Machine to Machine. Mais alors que les gens sont de plus en plus enthousiastes à propos des objets qui par exemple permettent de rester en forme (fitbit, runkeeper, withings etc.), une récente étude Forrester note que ces applications restent limitées car elles ne peuvent pas encore communiquer entre elles.
Certains systèmes peuvent mesurer l’activité physique, d’autres les techniques sportives, et beaucoup d’autres encore les données biométriques. Le résultat est un réservoir de données regroupées en silos, toutes reliées à leur application propre. Mais les entreprises qui les commercialisent pourront se rapprocher de leurs clients uniquement lorsqu’ils seront en capacité de regrouper toutes ces données dans un système unique. L’étude préconise d’intégrer les applications CRM, les systèmes d’inventaire, les parcours d’achats clients et leur expérience. A ce moment-là seulement on pourra parler de l’internet « intelligent » des objets.

Lire la suite

Les nouvelles perspectives liées aux objets connectés

objets-connectes-smc-lille-300x145Imaginons un monde avec des objets intelligents connectés qui seraient constamment en train d’interagir sur un réseau pour améliorer notre expérience utilisateur. Certains experts l’ont déjà imaginé et en salivent… L’internet des objets est LE buzz du secteur en ce moment, parce qu’il promet de créer un environnement fluide, futuriste, sans frictions, et lucratif. Un monde où nous pourrons tous vivre et consommer des produits. On annonce que c’est la prochaine grande innovation de l’électronique grand public. Les acteurs majeurs du marché parlent d’un marché de 15 trillions de dollars pour les 6 ans à venir.

Ces prévisions ne viennent pas de futuristes fous, mais bien des entreprises qui espèrent surfer sur la vague de l’hyperconnexion. Cisco et GE font toutes les deux la promotion de l’internet des choses et s’y préparent. Pour réussir il leur faut deux choses : un public demandeur, et trois trillions de capteurs.

Lire la suite

L’ADN : le futur de la médecine et du stockage

DNA StrandsADN et Big Data…

Alors que le phénomène Big Data s’amplifie, nous allons avoir besoin de méthodes plus élaborées que celles utilisées aujourd’hui pour stocker les données. Une des idées qui émerge est l’utilisation de l’ADN comme méthode de stockage des données, théorie qui commence à devenir réelle. Des scientifiques de l’université d’Harvard affirment que cette possibilité est réaliste, qu’il deviendra bientôt possible de stocker la totalité des données de la toile dans 75 grammes de matériau d’ADN.

Lire la suite

Histoire d’un datacenter vert en Islande

green_datacenter-ibm-650x440Aujourd’hui, où la masse d’information disponible est si importante que si on la répartissait entre tous les humains, chacun en recevrait trois cent vingt fois la collection de la bibliothèque d’Alexandrie, il est crucial de prévoir des datacenters qui puissent s’inscrire dans une démarche durable pour traiter les Big Data.

L’Islande possède une réserve très vaste d’énergie géo thermique et hydraulique qui assure un réseau électrique avec 100% d’énergie renouvelable.
Verne Global, est un centre de stockage de données critiques. Son site a été construit juste après la seconde guerre mondiale, l’OTAN y qui y avait élu domicile, et dans un contexte de guerre froide le bâtiment a été construit selon ses normes. Tout ce qui relève de la sûreté et sécurité mondiale a été prise en compte à l’époque, et Verne Global a intégré cet aspect sécurité à ses solutions.
Lire la suite

BYOD : les risques en termes de sécurité

byod-300x186Mettre en place un programme BYOD permet d’optimiser sa performance, mais cela reste un projet qui comprend des risques.
Alors que de nombreuses entreprises et organisations publiques ont adopté le « bring your own device », d’autres restent hésitantes. C’est une approche qui peut potentiellement limiter le contrôle qu’un entreprise a sur les données corporate auxquelles on peut accéder via des appareils mobiles et donc accroit le risque de fuite de ces données.

La nature de l’activité d’une entreprise détermine son niveau de tolérance aux risques. Une entreprise internationale qui est souvent impliquée dans des litiges ou doit se conformer avec les lois de protection des données aura surement un profil plus risqué qu’une entreprise nationale employant un petit nombre de salariés. Par contre, si cette dernière permet à ses employés d’accéder à ses serveurs depuis leurs terminaux mobiles, et que l’entreprise internationale leur donne seulement accès aux emails, ce risque est inversé.

Lire la suite

Quand on comprend les données on les appelle Data, quand on ne les comprend pas on les appelle Big Data…

big data papierLes Big Data n’ont de valeur que dans leur traitement. Elles ont un impact commercial limité tant qu’on ne déverrouille pas la valeur de ces données avec des techniques innovantes d’analyse. Ces techniques s’insèrent dans un écosystème complet dans lequel on trouve la collecte d’informations provenant de nombreuses sources, la préparation de cette information pour l’utilisation, le traitement des informations pour en tirer des idées, puis la communication de ces idées à toute l’entreprise.

La quantité de données stockées est telle qu’il est devenu impossible de les traiter avec des outils d’analyse habituels. Les Big Data créent une intelligence artificielle, supplémentaire, comme un disque dur externe de nos cerveaux. Et cela pourrait nous permettre de progresser et devenir plus performants dans de nombreux domaines comme l’analyse d’opinions politiques, la génomique, l’épidémiologie ou la lutte contre la criminalité ou la sécurité.

Lire la suite

Big Data, un exemple d’usage : la gestion de l’eau et la prévention des inondations

577059bigdataAvec 20% de terre sous le niveau de mer et la moitié du pays inondable, les Pays Bas possèdent un vaste réseau de digues et écluses pour retenir et détourner la mer, les rivières et l’eau de pluie. Son système évolue depuis plus de 500 ans et de manière très efficace, mais avec le réchauffement climatique, la menace de la montée du niveau de la mer, et de sécheresses, le pays ne peut pas se reposer sur ses lauriers. Le gouvernement lance donc une collaboration innovatrice qui utilise les big data pour améliorer la gestion du système d’eau.

Le projet réunit le Ministère Hollandais des eaux, l’autorité des eaux locale, l’institut scientifique Deltares, l’université de Delft, IBM, et d’autres organisations.

Lire la suite

Le Cloud, tout le monde en parle …

alaunelienimage1605-1Le Cloud fait désormais partie des besoins informatiques mainstream. La demande client pour les offres cloud, cloud public en particulier, est de plus en plus mature car les entreprises prennent conscience de la nécessité de s’organiser autour des offres cloud. Toutes les applications, tous domaines du cloud confondus, intéressent aujourd’hui les entreprises. Les campagnes média des fournisseurs de cloud sont aussi de plus en plus importantes, ainsi que celles des analystes et cabinets…

Lire la suite

1 8 9 10 11 12  Scroll to top