L’entreprise mobile les nouveaux risques : bouleversement de l’espace/temps de travail ?

24177_le-byod-bring-your-own-device-l-utilisation-par-le-salarie-de-son-materiel-informatique-personnel-smartphone-pc-portable-tablette-dans-un-cadre-professionnelLa tendance du « travailler n’importe où, n’importe quand ne fait que commencer » analyse Forrester dans sa dernière étude 2013 Mobile Workforce Adoption Trends. Sur les 10.000 salariés IT interrogés dans le monde, 29 % d’entre eux disposent de plus de trois terminaux mobiles connectés, travaillent depuis différents lieux et utilisent plusieurs applications. Et selon une étude d’Ovum 70 % des  salariés utilisent leur smartphone personnel pour accéder aux données de l’entreprise.

Développé, entre autres, via l’essor du cloud computing, le BYOD (Bring Your Own Device ou comment se servir de son propre terminal pour un usage professionnel) devient un phénomène grandissant en entreprise.

Ce phénomène semble montrer que l’entreprise n’est plus l’unique précurseur dans la mise en place des TIC innovantes, mais que l’utilisateur l’est aussi ! D’ailleurs tous convergent vers le fait qu’ils apportent un confort de travail et une agilité inégalés.

Ca tombe bien car, une récente enquête internationale montre que les employés qui utilisent leurs propres terminaux mobiles à des fins personnelles et professionnelles travaillent 240 heures de plus par an – voir l’infographie de CompanionLink software ci dessous. Les mobiles permettent aux employés d’être plus performants : accès à l’information à tout moment, à tout endroit, capacité de réactivité face aux demandes des clients, accès aux données d’aide à la décision (disponibilité des ressources, niveaux stocks, seuils de rentabilité, etc.).

Par exemple, les solutions mobiles innovantes se diffusent à grande vitesse au sein des forces commerciales pour qui c’est un formidable outil d’aide à la vente. Elles permettent de pouvoir se montrer plus efficace dans la relation directe avec le client, lorsqu’il se trouve à ses côtés. Ils peuvent prendre des commandes, faire des démonstrations de produits, saisir des comptes rendus, ou encore consulter le dossier du client.
Une autre utilisation courante des mobiles, surtout les smartphones, est durant les déplacements professionnels, c’est un moyen de faire face aux éventuels imprévus: transports (pour les prévisions relatives aux retards et grèves), réservation d’hotel, cartographie géolocalisée.
Et puis,  la question de l’image de l’entreprise entre en jeu aussi: smartphone ou tablette sont souvent associés à des qualités de modernité et de dynamisme
Selon Gartner, le milieu professionnel représentera 35 % du marché mondial des tablettes tactiles en 2015.

On peut donc parler d’une situation « win-win » : l’utilisateur gagne en confort de travail, l’entreprise en performance.

Peut-on parler de bouleversement des modes de travail ? Les collaborateurs n’ont plus besoin d’être présent sur leur lieu de travail… pour faire leur travail. Du moment qu’ils sont joignables à tout moment et qu’ils ont accès aux outils et à l’information. En théorie on pourrait travailler de n’importe où ! D’autant que les échanges et la collaboration sont préservés.
On pourrait conjuguer vie privée et exigences professionnelles sans impacts sur les délais et la qualité du travail fourni. Bien sur, la question de la nécessité ou non d’utiliser les équipements mobiles doit être posée. Les applications basiques comme la messagerie et l’agenda arrivent en tête de la liste des tâches effectuées à l’aide de ces instruments et une tablette numérique ne semble dans ces cas pas indispensables. Il faut donc avoir une stratégie mobile.

Mais du coup les terminaux mobiles rendent la frontière entre vie privée et professionnelle toujours plus floue, à force de voir la frontière disparaître entre temps de travail et temps personnel, ne faut-il pas revoir l’organisation du travail actuelle ? a-telle encore un sens ? Car peut être tendons nous vers le travail à la demande, peu importe le jour de la semaine, l’heure de la journée ? et puis, ne faut-il pas revoir les organisations hiérarchiques traditionnelles ?
Un beau programme !

History-Of-Mobile-Productivity-Infographic

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Please enter your name, email and a comment.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.