numérique

Gouverner autrement grâce au numérique ? La controverse sur le Gouvernement Ouvert…

logo-pgo-fondblancPrès de huit Français sur dix (77%) pensent que la démocratie fonctionne de moins en moins bien (sondage Ipsos-Sopra Steria). Face à ce constat – pas nouveau – la France a adhéré en 2014 à l’Open Government Partnership (OGP), un partenariat international initié par Barack Obama dès 2009, qui encourage le monde à la transparence, à l’ouverture des données publiques et à la lutte contre la corruption grâce au numérique.

L’Open Government Partnership

L’OGP siège à Washington, il est dirigé par un comité directeur de 22 membres, 11 issus de gouvernements, et 11 d’organisations de la société civile. Depuis 2011, 2 500 engagements ont déjà été pris. Le financement de ce partenariat international repose sur des contributions des pays membres, mais aussi sur les apports de fondations privées : Ford Foundation, Hewlett Foundation, ou encore Omidyar Network. La France était le 64eme pays à s’engager à l’OGP qui en compte aujourd’hui 70, et depuis la rentrée, elle en assure la présidence. Chaque pays membre du partenariat doit produire un plan d’action national, et des engagements autour de 3 priorités : l’environnement, la lutte contre la corruption, et la construction de biens communs. Pour assurer le succès de l’initiative, une vingtaine d’organisations de la société civile ont rédigé un guide de l’open gouvernement.
Lire la suite

L’entreprise de demain sera numérique ou ne sera pas !

1053292_le-numerique-accelerateur-de-developpement-a-linternational-web-0203853440814_640x341Avec le phénomène d’ubérisation des entreprises, la désintérmédiation des rapports – où le consommateur est aussi fournisseur de bien ou service – une poignée d’entreprises numériques sont devenues tellement puissantes qu’elles sont désormais monopolistiques. C’est ce qu’a expliqué Joel de Rosnay, scientifique, prospectiviste, conférencier, et écrivain  au congrès Entreprise du Futur qui s’est tenu à Lyon en début d’année.
Selon lui, les GAFAMA (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, Alibaba)  et NATU (Netflix, Airbnb, Tesla, Uber), ont crû très rapidement, et aujourd’hui tous les consommateurs sont obligés de passer par eux. Ils nous ont alors transformés en « pronétaires », les consommateurs de l’internet. Ces plateformes ont autant besoin de nous que nous d’eux, et toutes nos données servent à créer de nouveaux produits et services. Loin de n’être que de simples moteurs de recherches, ou distributeurs e-commerce, ce sont surtout des systèmes d’intelligence collaborative. Leur capitalisations boursières et trésoreries atteignent de tels niveaux que plusieurs sont même plus riches que certains Etats.

Comment les autres entreprises vont-elles pouvoir rester compétitives ?
Lire la suite

L’Europe en récession numérique ?

00426253-photo-europe-numeriqueUne récente étude de la publication américaine Harvard Business Review (HBR), le Digital Evolution Index révèle que l’Europe serait en récession numérique.
50 pays ont été sondés, 23 européens, et parmi eux, seuls la Suisse, l’Irlande et l’Estonie se hissent à un niveau honorable. C’est-à-dire que leur développement numérique est considéré comme attractif pour le marché et les investisseurs, et que leur écosystème numérique peut faire émerger des start ups et entreprises numériques compétitives à l’échelle mondiale.

Parmi les pays en récession sont listés l’Allemagne, le Royaume Uni, la Finlande, La Suède et la France. L’Europe se fait déborder par les Etats Unis et la Chine, leaders en matière d’innovation technologique. Elle est placée en troisième position derrière l’Amérique du Nord et l’Asie.

Le HBR propose 4 pistes pour sortir l’Europe de sa récession numérique:
Lire la suite

Qui sont ces « barbares » du numérique qui veulent remettre la France en mouvement ?

téléchargement« Les Barbares prennent d’assaut les vieilles citadelles et vont dominer le monde. » c’est ce que l’on peut lire sur la home du site web de « Les Barbares attaquent ». Ça pourrait faire un peu peur… En fait, les Barbares attaquent est le titre d’un cycle de conférences lancé cette année par The Family, entreprise d’investissement qui propose des programmes de mentoring pour les startups, co-fondée par Alice Zagury ( ex-Le Camping), Oussama Ammar (multi-entrepreneur, ex-fondateur d’Hypios), et Nicolas Colin (Inspecteur des finances, ex-entrepreneur et auteur de l’Age de la Multitude).
Ces conférences convient régulièrement des cadres et parlementaires, afin de leur parler du regard que portent les acteurs de l’économie numérique sur des sujets très actuels comme : la réforme du territoire français, l’agriculture, l’énergie, les financements, le retail. Voici les vidéos de ces conférences. L’objectif est de convaincre ceux qui disent qu’on ne comprend rien à la révolution numérique, qu’elle a en fait la capacité de participer à la remise en mouvement économique de la France.

Lire la suite

 Scroll to top