Et après les mobiles ?

Il y a 40 ans était passé le premier appel depuis un téléphone mobile. Il s’agissait de Martin Cooper du département systèmes de communications à Motorola qui appelait un concurrent à Bell Labs. Le prototype qu’il utilisait ressemblait à une brique, pesait un kilo et coutait près de 4000 dollars. Ou en sera-t-on dans quelques décennies ? Les téléphones mobiles ont évolués et ne sont plus des gros appareils utilisés seulement par des hauts dirigeants pour quelques appels. Tout le monde, de tous âges, utilise des téléphones mobiles pour raisons personnelles et professionnelles, pour la musique, vidéo, réseaux sociaux, achats et paiements, consultation de ses comptes, et bien plus. Et les mobiles évoluent en continu, ses utilisateurs en attendent de future expériences encore plus personnalisées, selon leurs besoins et sécurité. Les mobiles ne sont pas les seuls à devoir évoluer pour répondre à ces attentes. La coordination des réseaux et des mobiles devient de plus en plus importante. Et ce rapport devra constamment évoluer pour devenir plus intelligent et suivre les évolutions des appareils toujours plus petits, intelligents et connectés.


L’internet des objets émerge et connecte les gens avec les données, processus et objets communicant et collaborant entre eux. C’est le fait d’avoir un réseau intelligent qui permettra toutes ces connections et les rendra performantes, personnalisées et pertinentes.
Il permettra aussi de donner aux entreprises la possibilité de comprendre ce qui est connecté, comment et pourquoi, une fois ces connections mises en place. Elles pourront assurer la livraison des informations aux bonnes personnes ou appareils, au bon moment. Avec l’explosion exponentielle du nombre de données dans nos vies, nous aurons besoin d’utiliser les informations des réseaux pour permettre aux utilisateurs mobiles de recevoir l’information qui les concerne en seulement deux clics sur leur appareil mobile. Il s’agira alors de développer l’expérience, au-delà de ce que nous connaissons aujourd’hui.
Par exemple, en suivant la localisation d’un utilisateur et son activité en ligne en temps réel, un magasin peut développer une application qui affichera les services locaux et informations en rapport avec son activité et ainsi lui proposer des produits ou services relatifs à ses besoins. Les utilisateurs expérimentent alors un service plus personnalisé et les magasins peuvent mieux comprendre leurs consommateurs et s’adapter à leurs besoins.
Les appareils de demain vont sans aucun doute continuer de devenir plus petit, moins chers, adaptables et plus spécialisés. Et le réseau sera la composante qui permettra de libérer tout ce potentiel en supportant toutes ces nouvelles connections.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Please enter your name, email and a comment.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.